Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Créer - Reprendre > Accompagnement conseils > Réserver un nom de domaine

Réserver un nom de domaine

Source : Agence France Entrepreneur
Date de mise à jour : 17/02/2015

Toute entreprise doit aujourd'hui disposer d'un site internet, outil très utile pour se faire connaître...

Un site internet est en quelque sorte une vitrine susceptible de multiplier les moyens de communiquer avec ses clients : présenter son activité, donner des informations, répondre à des demandes, vendre ses produits et ses services...
Aussi il est indispensable lors de la phase de réflexion sur le nom de l'entreprise, de vérifier que ce nom est disponible en tant que nom de domaine et de le réserver au plus tôt. Cela doit devenir un réflexe.
En effet, l'attribution du nom de domaine est, dans la plupart des cas, régie par la règle du "premier arrivé, premier servi". Et comme un nom donné ne conduit qu'à un seul site... il s'agit d'une ressource rare !

Attention, il faudra vérifier qu'il ne corresponde pas déjà à une marque existante susceptible d'invoquer une antériorité en cas de litige.

  Qu'est-ce qu'un "nom de domaine" ?

 Le nom de domaine : l'identifiant d'un site internet
Il constitue la partie la plus importante de l'adresse de ce site. Si l'on prend l'exemple suivant : www.monentreprise.fr :
 monentreprise identifie le site,
 .fr correspond à ce que l'on appelle "l'extension".

Depuis le 1er septembre 2012, les commerçants et les personnes morales ont la faculté de déclarer le nom de domaine de leur site internet lors de leur immatriculation au Registre du commerce et des sociétés.
Les personnes morales ont la possibilité de déclarer plusieurs noms de domaine.

 Les différents types d'extension accessibles aux entreprises
Les plus courants sont :
 .fr : peut être attribué à toute entité ou personne ayant une existence légale en France, sans autre condition.
Le choix d'un suffixe .fr peut être rassurant pour les contacts commerciaux de l'entreprise.
Il atteste d'une proximité de l'entreprise vis-à-vis du marché français ainsi que de sa réelle existence juridique.
Les personnes physiques qui résident sur le territoire de l'un des Etats membres de l'Union européenne et les personnes morales qui y ont leur siège social ou leur établissement principal, peuvent demander l'enregistrement d'un nom de domaine en .fr.
 .com : plus "global" que le .fr. (à l'origine il était destiné aux entreprises commerciales), mais aussi moins "fiable" car aucune condition particulière n'est exigée pour son dépôt.
Attention, cependant, à ne pas enregistrer, même involontairement, un nom correspondant à une marque appartenant à un tiers.
 .net : à l'origine destiné aux structures liées à Internet. Fonctionnant comme le .com, il peut aujourd'hui être déposé par toute personne.
 .org : à l'origine destiné aux structures à but non commercial. Il est aujourd'hui aussi "ouvert" que le .com.
 Et aussi :  .biz, .info, .tv, .eu, .asia, .pro, etc.
Hors de l'Europe, si, par exemple, votre entreprise travaille avec la Chine ou l'Inde, il est également recommandé de réserver le .cn ou le .in.
 Le choix entre .fr, .com, .eu, .mobi
Ce choix relève de la stratégie de l'entreprise. Pour une entreprise française, le .fr s'impose. Si le .com est disponible, il ne faut pas hésiter à le réserver également. Le .eu quand à lui est très peu utilisé.
Le .mobi permet d'identifier un site sur un téléphone mobile qui a été adapté à ce type de navigation mais avec l'évolution des sites qui s'adaptent automatiquement au support de consultation (responsive design), il est en voie de disparition progressive.

A noter : l'ICANN (l'autorité de régulation des noms de domaine) a autorisé la création de près de 2 000 nouvelles extensions de noms de domaine, qui seront disponibles progressivement. Ces extensions correspondent pour l'essentiel à des extensions de marques,de noms géographiques, ou sont sectorielles ou descriptives, comme le .paris, le .archi, le .bzh. Pour le .paris par exemple, c'est en septembre 2014 que s'est ouverte la "phase de sunrise" au cours de laquelle les noms de domaines et marques se sont enregistrés en priorité pour être activés en décembre 2014, date à laquelle l'extension s'est ouverte à tous.


  Comment procéder ?

Il faut s'adresser à l'un des nombreux prestataires qui sont agréés pour effectuer des réservations de noms de domaine. Il est fréquent  qu'ils proposent en complément des services comme de l'hébergement, des solutions de création de site, un service de messagerie.
Exemples : 

- Amen
- Gandi
- Mail Club
- Ovh
- Ikoula
- etc.
Pour un .fr, le site de l'Association française pour le nommage internet en coopération - Afnic - l'organisme qui gère les noms de domaine en suffixe .fr - propose une liste de prestataires ayant adhéré à sa charte.
La plupart d'entre eux permet, en ligne, de vérifier la disponibilité du nom souhaité.
Pour résoudre rapidement les litiges qui pourraient survenir au niveau d'un .fr, l'Afnic a ouvert une plateforme de résolution de litiges dénommée Syreli. En savoir plus
 Le coût annuel d'un nom de domaine, est variable en fonction du prestataire. Il est difficile de comparer les offres car :
- certains proposent un compte email associé au nom,
- d'autres, un hébergement,
- d'autres encore, des offres globales où le coût du nom de domaine est marginal.
A titre indicatif, en .fr, .com, .eu  les tarifs débutent à environ 8 € HT par an pour atteindre parfois environ 69 € TTC par an.


  Mises en garde / conseils

 Une marque déposée antérieurement au nom de domaine est prioritaire en cas de litige. Il faut vérifier au préalable que le nom choisi n'est pas une marque existante sur le site dédié de l'lnpi. Il est donc recommandé de déposer le nom de son entreprise en tant que marque auprès de l'Inpi.
 Le nom de domaine choisi doit être le plus simple possible à mémoriser et à écrire.
Pour choisir un nom de domaine, le créateur d'un site internet français doit le composer au format basé exclusivement sur des lettres, des chiffres de 0 à 9, et le trait d'union à l'exclusion de tout autre caractère.
L'arobase " @ " ne se trouve que dans les adresse e-mail. Elle est donc interdite dans une adresse de site, au même titre que les caractères suivants : l'espace, les guillemets, , #, etc.
Une arobase dans un nom commercial deviendra un "a" dans le nom du site.

Depuis le 9 décembre 2014, il est possible d’enregistrer auprès de l’Afnic un nom de domaine en .fr composé seulement d’1 ou 2 caractères numériques et/ou alphabétiques, en respectant des règles de priorité. A compter du 17 mars prochain, l’enregistrement d’un tel nom de domaine encore disponible sera possible pour tout le monde, en suivant la règle du "premier arrivé premier servi".
L'Afnic, gestionnaire du registre des noms de domaine pour les zones géographiques en .fr, .yt, .pm, .wf, .tf, .re, autorise l'enregistrement de noms de domaine comportant trente nouveaux caractères, accents, ou cédilles (ç, oe, ô, ö, ü, û, ï, î, é, è ê, à, ä...).

  Il est plus simple de faire réserver son nom de domaine par l'entreprise qui héberge le site.
 Le nom de domaine est déposé pour un an, parfois plus. Il faut donc penser à en effectuer le renouvellement ; habituellement le propriétaire du nom de domaine reçoit une relance au moins 30 jours avant l'échéance.
 Il est préférable que le nom de domaine soit déposé au nom de l'entreprise et non d'un associé ou d'un dirigeant à titre personnel.
Cela présenterait un risque pour l'entreprise, le déposant pouvant en revendiquer ultérieurement la propriété.
Il est important également de vérifier que le nom de domaine n'a pas été déposé au nom du prestataire qui effectue les développements du site, car dans ce cas, il n'appartiendrait pas à l'entreprise. En revanche, il est normal que ce prestataire y figure comme interlocuteur technique.
Si la personne qui a fait la démarche au sein de l'entreprise vient à quitter celle-ci, il ne faut pas oublier de modifier le nom et l'adresse email du contact car les relances sont effectuées par e-mail.

 Transfert du nom : le nom de domaine peut être déposé chez X puis être transféré chez Y. Il faut se renseigner sur les délais de transfert et le coût engendrés par l'opération.
 L'Afnic a pu constater de nombreux cas de "slamming". Ce terme désigne des pratiques illicites, fondées sur la tromperie, et visant à obtenir d'un titulaire de nom(s) de domaine ou de marque(s) qu'il souscrive à des services non sollicités en relation avec sa présence sur Internet. Voir le dossier de l'Afnic sur le sujet.

Lire sur le blog de l'AFNIC "Escroqueries et usurpations d’identité, expérience d’un rapporteur SYRELI".

Liens utiles pour votre projet

appui entreprise BPI France Services

Questions / Réponses

?

Fiches pratiques

Les aides de cette rubrique

Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :