Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les paroles de pro > MedinCell capitalise sur la libération contrôlée du médicament

Expert de la libération contrôlée du médicament, MedinCell capitalise sur l’innovation

Date : jeudi 30 octobre 2014
Hélène Giral, vice-présidente au développement économique de la Région Languedoc-Roussillon, remet le 16 octobre 2014 à Danaë Geraud, de l’entreprise de biotechnologies MedinCell de Jacou, le Grand Prix Spécial du Jury des 3e Trophées de l’Export de CCI International Languedoc-Roussillon. Spécialiste de la libération contrôlée des médicaments, MedinCell travaille avec la plupart des grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux et a bénéficié depuis 2010 de plusieurs aides à l’innovation de la Région

« MedinCell se trouve dans une année de plein changement, ce prix tombe à pic », lance Danaë Geraud, membre de l’executive team de l’entreprise de biotechnologies récompensée le 16 octobre par le Grand Prix Spécial du Jury des 3e Trophées de l’Export organisés par CCI International Languedoc-Roussillon.

« Nous sommes ravis de mettre à l’honneur une pépite régionale, lui a répondu Hélène Giral, vice-présidente au développement économique de la Région, en remettant le prix. Il faut montrer les choses qui fonctionnent ! » Plus de 90 % du chiffre d'affaires de MedinCell vient de l'international. Basée à Jacou près de Montpellier, l’entreprise est en relation avec la plupart des principaux pharmaceutiques mondiaux et installe actuellement une filiale commerciale à Cambridge, près de Boston.

Un terrain de jeu mondial

L’expertise de MedinCell, fondée début 2003, réside dans la libération contrôlée de médicaments. Son gel enrobant à base de polymères biodégradables assure une diffusion progressive, de quelques jours à plusieurs mois, dans l’organisme, évitant ainsi injections ou prises de cachets à répétition. Les applications potentielles sont multiples : contraception, neurologie, antidouleur, diabète, oncologie...

Danaë Geraud synthétise la philosophie de l’entreprise : « Apporter les meilleurs médicaments, pour des traitements plus efficaces et plus confortables, au plus grand nombre et au plus bas coût. Notre technologie ne coûte que quelques dollars par dose, quand les concurrents sont 10 à 20 fois plus cher ».S’y ajoute une volonté de garder « le plus longtemps possible » le contrôle en misant sur l’actionnariat salarié. « Tous nos salariés sont actionnaires ou appelés à le devenir, les gens sont ultra-motivés. »

La Région accompagne la vie de MedinCell depuis plusieurs années, en déployant le large éventail des aides régionales à l’innovation : obtenue en 2010, une ADI de 800 000 € (à parité avec Bpifrance) pour la création d’une plateforme technologique a été suivie en 2011 d’une aide à la préparation d’un projet innovant (APPI) de 40 000 € (à parité avec Bpifrance). En 2012, pour développer une nouvelle génération de gel enrobant adapté pour des antibiotiques ou analgésiques, MedinCell a reçu une ADI de 400 000 € (300 000 de la Région et 100 000 € de Bpifrance). Enfin, une aide régionale à la faisabilité technologique (AFT) de 30 000 € et un prêt à taux zéro pour l’innovation (PTZi) de 900 000 € accordés en 2014 permettent de poursuivre la R&D sur différents champs d’application.

Des racines en Languedoc-Roussillon

L’emploi est au rendez-vous : MedinCell compte aujourd’hui une quarantaine de salariés de 18 nationalités. « Depuis un an, avec l’arrivée à maturité de notre technologie et l’entrée en développement clinique, MedinCell a doublé son effectif, assure Danaë Geraud. Nous le renforçons encore : nous proposons 15 postes dans tous les départements, notamment de chercheurs et chefs de projets. » MedinCell, qui a récemment agrandi ses bureaux de Jacou, aura besoin de nouveaux locaux « d’ici un an ».

Bien que très internationalisée, MedinCell n’envisage pas de s’éloigner du Languedoc-Roussillon : « On a été créés ici, soutenus ici. Nos racines y sont. La région montpelliéraine, c’est la petite Californie de France », assure Danaë Geraud. L’entreprise est impliquée dans le pôle de compétitivité Eurobiomed, travaille avec des laboratoires publics de recherche locaux et réfléchit au développement d’un pôle « drug delivery » sur Montpellier. Le fondateur et président du conseil de surveillance Anh N’Guyen se dit lui « toujours ouvert à aider d’autres entrepreneurs à réussir ».

Aller plus loin


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :