Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Agir pour l'environnement > Gestion des déchets

Gestion des déchets

La Région ne peut se substituer aux responsabilités et obligations des entreprises dont la production de déchets est fixée par la réglementation. Elle a toutefois déterminé des objectifs pour en réduire la production et par conséquent en optimiser la gestion.

Ainsi, la Région veille à travers son action à réduire la production de déchets et à en améliorer la gestion à l’échelle des territoires. Elle favorise de nouveaux modes de gestion, d’organisation, et l’élaboration de procédés innovants moins producteurs de déchets. Elle soutient en outre la structuration de filières de collecte et de traitement de déchets et en encourage la réparation et la réutilisation.

Par ailleurs, la Région développe une filière de valorisation organique et renforce l’information des publics et des professionnels afin de contribuer à la diffusion des bonnes pratiques sur l’ensemble du territoire régional.

Vous trouverez ici tous les documents, liens, aides et fiches utiles, ainsi que les interlocuteurs à qui vous adresser pour réussir votre entreprise en Languedoc-Roussillon.

Des professionnels sont à votre écoute, n'hésitez pas à les contacter et retrouvez-les dans les fiches que nous avons sélectionnées pour vous.


Pour en savoir plus

Les déchets : un problème de gestion qui date de toujours

Les hommes ont longtemps pu confier leurs déchets à la nature. Ce qui ne pouvait être utilisé pour nourrir les animaux était enfoui, brûlé ou servait à faire de l’engrais.
Au XIXe siècle, l’hygiène et la salubrité publique deviennent une vraie préoccupation. Le préfet de la Seine Eugène Poubelle met en place un arrêté le 24 novembre 1883, obligeant les propriétaires à mettre à disposition de leurs locataires un récipient destiné aux ordures ménagères.

Conséquence de l’évolution des modes de vie et de consommation, la quantité et la nature des déchets ont fortement évolué

Durant la seconde révolution industrielle, la fabrication de produits de synthèse se développe, de nouvelles sources d’énergie  sont utilisées, les moyens de transport se diversifient. La population augmente et se concentre, les modes de vie et de consommation changent, et entraînent des déchets moins facilement biodégradables,avec des quantités produites plus importantes.

Pourquoi se préoccuper des déchets aujourd’hui ?

Les déchets peuvent avoir des impacts sur la santé humaine et sur l’environnement, s’ils ne sont pas correctement gérés.
Et l’épuisement annoncé de certaines ressources non renouvelables rend indispensable de :

  • consommer ces ressources de façon efficace, d’où l’urgence de la prévention des déchets ;
  • tirer parti des déchets, grâce à la réutilisation, au recyclage, puis à la valorisation énergétique.

Les déchets, en raison de leur variabilité, de leur quantité et des normes plus protectrices pour la santé et l’environnement, représentent une charge économique pour leurs producteurs, responsables de leur élimination. Des solutions de prévention des déchets et de recyclage peuvent permettre de maîtriser ces coûts.
La prévention et la gestion des déchets sont très encadrées par la réglementation, qui définit responsabilités et objectifs. La politique française des déchets est fortement liée à celle de l’Union européenne.

De nombreux acteurs concernés

La prévention et la gestion des déchets concernent de nombreux acteurs privés et publics :

  • les producteurs de déchets : ménages, collectivités, acteurs économiques ;
  • les collectivités locales en charge du service public des déchets ;
  • les entreprises dédiées à la prévention et à la gestion des déchets ;
  • les collectivités territoriales qui ont en charge leur planification (adéquation entre les gisements, leur maîtrise et les capacités de leur gestion) ;
  • l’État.
La priorité à la prévention

La priorité pour les producteurs de déchets et pour les collectivités est de réduire leur quantité et leur nocivité.

La gestion pour une valorisation des déchets

La gestion, qui comporte les étapes de mobilisation des déchets une fois produits (collecte, transport éventuel) et de traitement, est organisée de manière très variable. Dans le respect de la hiérarchie des modes de traitement et du principe de proximité , elle doit viser la meilleure valorisation du déchet, adaptée au contexte d’un territoire.


Source : ADEME

Questions / Réponses

?

Dans la même rubrique

Les aides de cette rubrique

Fiches pratiques


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :