Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les paroles de pro > Biotope fait de l’expertise écologique pour la région et pour le mo...

Biotope fait de l’expertise écologique pour la région et pour le monde !

Source : Région Languedoc-Roussillon
Date : jeudi 03 novembre 2011
biotope_fait_de_l_expertise_ecologique_pour_la_region_et_pour_le_monde

L’activité de Biotope a été portée par un contexte réglementaire très favorable et une prise de conscience de la part des pouvoirs publics de devoir protéger la biodiversité. 

En 1993, quelques passionnés de nature décident de faire de l'expertise écologique à la fois un métier et une activité économique rentable. C’est de ce pari, un peu utopique à l’époque, qu’est née l’entreprise Biotope, bureau d'études spécialisé dans la faune, la flore et les milieux naturels. Le contexte se montrait alors assez favorable : marquée par de nombreux conflits écologiques, la période a vu émerger une véritable prise de conscience de la société civile. L’environnement devenait alors un enjeu sociétal en puissance.  

Une croissance surprenante

Après des débuts plutôt modestes, Biotope connaît à partir de 2001 une très forte progression avec une croissance moyenne de près de 30 %, "deux fois supérieure à celle du marché. Notre entreprise n’a jamais présenté d’exercice déficitaire" déclare avec fierté Frédéric Melki, dirigeant . "Biotope est une entreprise très dynamique et innovante. Autres facteurs-clés de succès : une bonne gestion, un fort esprit d’équipe, une excellente capacité d'innovation et de développement sur de nouveaux marchés" ajoute-t-il. "Nous avons une approche très dynamique de l’entreprise".

Biotope, c’est aujourd’hui un chiffre d’affaires de près de 12 millions d’euros, 15 agences en France métropolitaine et 2 en Outre-Mer (Guyane et Réunion) ainsi qu’une filiale à Madagascar et une en Serbie. L’entreprise rassemble 230 collaborateurs et continue d’embaucher de manière significative sur des profils très divers. 

Des activités diversifiées

Biotope exerce un grand nombre d’activités exigeant des compétences très diversifiées: ingénierie écologique, gestion et conservation de la nature, recherche et développement, communication et édition, sans compter les activités développées à l’international. L’entreprise s’est également lancée sur les nouveaux secteurs des énergies marines renouvelables et des activités de tourisme et de loisirs. Pour Frédéric Melki, "Une de nos forces, c’est cette diversité. L’écologie, c’est notre cœur de métier. A partir de ça, on travaille dans tous les secteurs d’activités liés."

Biotope a reçu à plusieurs reprises un coup de pouce de la Région Languedoc-Roussillon pour son développement, notamment pour la publication des ouvrages liés aux éco-systèmes de la région : "Thau, oasis de vie" et "Oiseaux au fil d’étangs". 

Pour soutenir sa croissance, l’entreprise fait appel en 2009 à la Région Languedoc-Roussillon. Une avance remboursable - ASTRE – d’un montant de 300 000 € lui est octroyée afin de faire face à ses besoins de liquidité. "Je suis très reconnaissant à La Région de mettre de tels outils à notre disposition, car ils sont de réelle efficacité", déclare-t-il.

Le dispositif Chirotech  

En 2007, l’entreprise décide de recruter un docteur en recherche. Objectif : développer une solution informatique favorisant la cohabitation des chauves-souris avec les éoliennes. 19400 € ont ainsi été attribués à Biotope par la Région Languedoc-Roussillon pour mener à bien ce projet aujourd’hui en phase de commercialisation.

Accouplé aux éoliennes, ce dispositif permet de minimiser leur impact sur les chauves-souris, qui sont des mammifères protégés. Les aérogénérateurs dotés du système Chirotech peuvent être stoppés à distance au moment des passages de chiroptères pour éviter les collisions, sans amoindrir le rendement des éoliennes. Cet outil permettra à l’énergie éolienne de se développer davantage. "Nous avons besoin de mettre en place une expérimentation à grande échelle en Languedoc-Roussillon pour nous étendre à toute l’Europe par la suite. Cela nous permettra de développer l’énergie éolienne en la rendant plus compatible avec la nature. Le dispositif Chirotech représente donc une grande avancée."

Evolution de l’entreprise 

La réputation de l’entreprise Biotope n’est plus à faire sur le marché. Elle s’est vu décerner pas moins de sept prix depuis un an ! La Lettre M l’a gratifiée de deux Masters et du "Grand Prix de l’Innovation". L’Ademe et le Ministère de l’Ecologie lui ont attribué le "Prix Entreprise et Environnement" pour le système Chirotech, en novembre 2010.  

L’entreprise a également gagné le "Prix de la Performance" (catégorie Croissance) en janvier 2011, le "Prix de l’Entrepreneur de l’année" (catégorie Business Vert) pour la région Méditerranée en septembre 2011, ainsi que le "Prix de l’Ambition" au niveau régional en juin dernier puis national en octobre.

Perspectives et projets

Quand il parle des projets de l’entreprise, Frédéric Melki, docteur en pharmacie, ne cache pas son enthousiasme. "Nous avons l’intention de lancer à grande échelle sur le marché le système Chirotech, dans lequel nous avons beaucoup investi. Il s’agit d’un projet auquel je crois profondément. Nous voulons aussi étendre nos services à la mer avec des travaux d’observation, des études environnementales, de la biologie marine… Il existe aujourd’hui un nombre croissant de projets d’aménagement maritime avec beaucoup de nouvelles infrastructures prévues. La mer est devenue la nouvelle frontière !

Biotope devra également se lancer prochainement dans le marché de la compensation écologique*, notamment par l’acquisition d’un terrain de plus de 800 ha dans la région. "Mis en place depuis 1976, le principe n’est pas encore appliqué. En acquérant des espaces de haute valeur écologique pour en garantir la protection pendant un certain temps, nous pouvons nous faire rémunérer par ceux qui font de l’aménagement, afin de compenser l’impact de leurs infrastructures sur l’environnement."

 "A l’international, nous projetons de poursuivre notre développement en Afrique, en Asie et en Amérique Latine, en créant des implantations sur le modèle de celles que nous avons réalisées à Madagascar pour l’Océan Indien, ou en Serbie pour les Balkans. Les conditions sont très favorables car les exigences environnementales représentent un fort axe de développement dans le monde et connaîtront une très importante montée en puissance dans les 5 prochaines années".


* Compensation écologique ou Compensation carbone : La compensation carbone consiste à compenser volontairement l'émission d'un volume de gaz à effet de serre générée par une activité en finançant un projet réduisant les émissions d'autant.


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :