Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les paroles de pro > Bio-UV : L'EAU SAINE POUR MARCHE

Entreprise gagnante

Source : Région Languedoc-Roussillon - Vivre en Languedoc-Roussillon du 02/09/2007
Date : mercredi 16 janvier 2008
Douce ou salée, l’eau doit être constamment désinfectée pour éviter la prolifération de bactéries –notamment les légionelles, salmonelles et streptocoques – et de virus portant atteinte à la santé humaine.

PISCINES ET AQUARIUMS

Parmi ses réalisations, Bio-UV a développé et breveté une gamme spécifique de réacteurs pour la désinfection et la déchloramination des piscines et spas collectifs. Outre l’éradication des germes, les réacteurs réduisent ou suppriment les dérivés irritants, corrosifs et odorants du chlore, obligatoire dans la plupart des pays, mais substance nocive pour la santé, en particulier des maîtres nageurs, bébés nageurs et nageurs de compétition. Pour les piscines privées, Bio-UV a déposé un brevet pour un procédé associant aux ultraviolets l’injection quotidienne de produits prolongeant les effets des rayons. L’eau est ainsi désinfectée, sans agression de muqueuses et des yeux.

Sans chlore ni sel, ce procédé préserve des risques d’allergies et respecte l’environnement. Bio-UV a aussi breveté une gamme de réacteurs spécifiques pour la désinfection en eau douce : plus de 1 000 réacteurs traitent ainsi quotidiennement bassins d’agrément, piscines, bassins destinés à l’aquaculture, à la pisciculture, aux aquariums… La société a notamment équipé la serre tropicale du zoo du Lunaret et l’aquarium de Montpellier.

EAU POTABLE

D’autres réacteurs permettent de rendre l’eau potable. Prévus pour un usage domestique ou réservés à de petites collectivités, ils assainissent l’eau brute provenant de ressources locales – puits, forages, captages… –, sécurisent l’eau de réseau et les eaux de pluie recyclées pour un usage sanitaire. Traitement préventif contre les légionelles - affectant les tours aéro-réfrigérantes et les réseaux d’eau chaude sanitaire-, ou de stérilisation pour désinfecter les eaux usées municipales ou industrielles: Bio-UV multiplie les innovations.

Le phénomène naturel des ultraviolets émis par le soleil est reproduit à l’intérieur de réacteurs grâce à des lampes puissantes, issues des technologies de pointe et émettant des rayons UVC. Ceux-ci pénètrent au coeur de l’ADN des microorganismes tels que virus, bactéries, algues, levures ou moisissures, et détruisent les cellules de ces micro-organismes qui ne peuvent ainsi se reproduire.

L’avantage: ce dispositif est écologique, dans la mesure où il évite le plus souvent l’emploi de produits chimiques, sauf en piscines et spas pour la rémanence. En piscine collective, le traitement par UV réduit les apports d’eau neuve. Il semble voué à une large diffusion : " Nous constatons -et les experts indépendants en traitement d’eau le confirment- que l’utilisation des UV comme désinfectants n’est qu’au début de son histoire ", prédit Benoît Gillmann, créateur et PDG de Bio-UV.

Ses ingénieurs travaillent en partenariat avec des centres de recherche, des universités et des laboratoires afin de valider chaque nouvelle technologie ou application développée. En pleine expansion dans ce secteur des biotechnologies à fort potentiel de développement en Languedoc-Roussillon, le groupe prévoit la création de seize emplois d’ici à 2009. La Région soutient son développement, en partenariat avec Oséo, via le Fonds régional à l’innovation (FRI) et le dispositif d’Aide stratégique régionale aux entreprises (ASTRE*).

* Dispositif Astre: voir Vivre en Languedoc-Roussillon n° 26 (janvier 2007), p. 8; FRI: n° 30, (mai 2007), p. 6.

+D’INFOS : www.bio-uv.com

170 000 euros de la Région en 2007 (sur les 340.000 euros du FRI)
300 000 euros de la Région en 2006 (avance remboursable Astre)

Un procédé écologique

Le phénomène naturel des ultraviolets émis par le soleil est reproduit à l’intérieur de réacteurs grâce à des lampes puissantes, issues des technologies de pointe et émettant des rayons UVC. Ceux-ci pénètrent au cœur de l’ADN des microorganismes tels que virus, bactéries, algues, levures ou moisissures, et détruisent les cellules de ces micro- organismes qui ne peuvent ainsi se reproduire. L’avantage: ce dispositif est écologique, dans la mesure où il évite le plus souvent l’emploi de produits chimiques, sauf en piscines et spas pour la rémanence. En piscine collective, le traitement par UV réduit les apports d’eau neuve. Il semble voué à une large diffusion : " Nous constatons -et les experts indépendants en traitement d’eau le confirment- que l’utilisation des UV comme désinfectants n’est qu’au début de son histoire ", prédit Benoît Gillmann, créateur et PDG de Bio-UV.


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :