Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les paroles de pro > Alorée lance le concept novateur de la chlorocosmetic

L’entreprise régionale Alorée reçoit le Beauty Organic Award pour son concept innovant : la chlorocosmétic

Source : Région Languedoc-Roussillon
Date : mercredi 26 octobre 2011
aloree_lance_le_concept_novateur_de_la_chlorocosmetic

"C’est en observant la nature et le processus de régénérescence des plantes que m’est venue l’idée d’utiliser la chlorophylle dans les produits cosmétiques". 

De la science à la beauté, Alorée fait le pas

Alexandra Croce, cette dynamique chef d’entreprise, a toujours travaillé dans le secteur des produits de beauté. Son métier d’origine : créer des nouveautés pour les grandes maisons de cosmétiques. Mais cette professionnelle de marketing avait une autre idée en tête : créer une marque autour de cet actif, un ingrédient simple, pourtant porteur d’un immense potentiel : la chlorophylle. Résolument décidée à créer sa propre structure pour développer et distribuer des soins de beauté bio riches en cet élément, elle crée en mai 2011 l’entreprise Alorée. La chlorocosmetic était née !

La chlorocosmetic, un concept très innovateur

L’utilisation de la chlorophylle dans la cosmétique est à la fois une innovation scientifique et un concept nouveau qui a très rapidement reçu un accueil favorable du public. "C’est notre différentiel de marché" déclare la directrice d’Alorée. "Nous vivons aujourd’hui une ère du naturel, ce qui se traduit par une offre abondante de produits autour d’ingrédients naturels tels que les huiles essentielles, les polyphénols de raisin, la pomme …

La chlorophylle s’inscrit exactement dans ce contexte. Il s’agit d’une molécule verte, végétale et source de jeunesse. Elle est anti-oxydante et stimule l’oxygénation du métabolisme cellulaire et présente l’indéniable avantage d’exister en grande abondance partout." ajoute cette femme d’intuition. 

De gros efforts de recherche nécessaires

Le lancement de produits aussi novateurs a exigé de gros efforts de recherche. "Heureusement, nous avons intégré l’incubateur LRI en juillet 2010. En premier lieu, nous avons engagé une recherche bibliographique préalable basée sur un grand nombre de publications sur la santé humaine. Ces études sont venues confirmer les bénéfices de la chlorophylle sur la peau."

"Ensuite, avons reçu de la Région Languedoc-Roussillon l’Aide à la Faisabilité Commerciale en 2010 qui nous a permis de faire réaliser des études marketing pour confirmer que le concept serait bien ressenti par les consommateurs.

En troisième lieu, l’Aide à la Faisabilité Technologique m’a permis de trouver un partenaire pour développer notre propre actif stable, extrait de la chlorophylle, le C.H.C® (Chlorophyllin Hordeum Complex ) issu des jeunes pousses d’orge. Riche en chlorophylle, polyphénols, oligoéléments et omégas 3, ce phyto-complexe hydratant et anti-oxydant préserve la peau des signes prématurés de l’âge. Nous avions besoin d’apporter une preuve scientifique à nos recherches." ajoute-t-elle.

"Le montage financier a constitué la partie la plus difficile du projet. Heureusement, j’ai pu compter sur les partenaires de la Région Languedoc-Roussillon, Créalia et la Plateforme d’Innovation de Lunel, pour m’accompagner et soutenir mon projet. Le soutien de la Région et de la pépinière d’entreprise Via Innova a vraiment été bénéfique pour éviter tous les problèmes que l’on peut rencontrer au long du processus de création d’une entreprise".

Beauty Organic Award

Cette étape de deux ans de travail et de recherches a finalement conduit à la création de l’entreprise Alorée en mai 2011. "Les choses sont alors allées très vite" rappelle Alexandra Croce. En septembre, Alorée participe aux Beauty Challenger Awards qui se sont déroulés au salon professionnel Beyond Beauty Paris. Huit marques de cosmétiques ont été récompensées pour le caractère innovant de leurs produits, mais également pour leur respect de l'environnement et leur créativité. Alorée a ainsi été primée par le jury et a reçu le Beauty Organic Award en reconnaissant le caractère précurseur de la chlorocosmétic.

"Ce prix représente l’aboutissement de deux années de travail au cours desquels la Région nous a accompagnés et soutenus". Les membres du jury, composés d’acheteurs nationaux et internationaux ont été séduits par les soins de beauté bio à la chlorophylle active, ce qui a de surcroît permis à Alorée de décrocher son premier contrat export avec le Japon !

Des perspectives optimistes

La gamme Alorée se compose actuellement de huit produits à base de chlorophylle, mais aussi de polyphénols, oligo-éléments et omégas 3. Elle devra prochainement s’enrichir avec de nouveaux lancements prévus.

Les produits Alorée seront présents en distribution sélective, boutiques bio et une sélection de pharmacies, ainsi que sur http://www.mademoiselle-bio.com/, site de produits cosmétiques bio qui dispose également de 9 boutiques à Paris.  

"A l’international, nous recherchons des distributeurs pour gérer la marque sur les marchés extérieurs. L’export, c’est un moyen, pour une nouvelle marque française, de générer du cash afin de lui permettre de se développer au national. En France, le marché des cosmétiques est très concurrentiel avec la présence de nombreuses marques. L’international, cela nous permet de gagner en crédibilité pour mieux nous implanter en France.

Alorée pourrait créer quatre postes d’ici trois ans. Elle prévoit notamment l’embauche de commerciaux pour développer les ventes nationales et d’un responsable des ventes à l’international.


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :