Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les actus > Port de Sète : la Région confie à Bouygues l’aménagement du môle Ma...

Port de Sète : la Région confie à Bouygues l’aménagement du môle Masselin, première phase du nouveau pôle passagers

Source : Région Languedoc-Roussillon
Date de mise à jour : lundi 27 janvier 2014
Le plan de situation du Môle Masselin, sur le port de Sète

Propriétaire depuis 2007 du port de Sète, la Région Languedoc-Roussillon a engagé une vaste réorganisation et de ses espaces.

« Il s’agit de lui donner tous les moyens nécessaires pour qu’il fasse partie des zones portuaires incontournables de la Méditerranée », lançait le président Christian Bourquin lors de la démolition des silos à grains sur le Môle Masselin en mars 2013.

Autrefois site de l’activité céréales (déplacée dans un terminal agro-alimentaire tout neuf), le Môle Masselin change de vocation : il accueillera dès 2015 le parking de débarquement et d’embarquement du futur terminal passagers, où accosteront ferries et navires de croisières.

Une transformation nécessaire pour le développement du port :

« À ce jour, les ferries sont limités à 190 mètres dans le bassin Orsetti et les navires de croisières à 200 mètres au quai d’Alger, explique Marc Chevallier, président de l’EPR Port Sud de France, gestionnaire du port de Sète pour la Région. Ceci nous oblige à recevoir les navires dépassant ces dimensions au bassin Colbert réservé au commerce, ce qui pose des problèmes de disponibilité des quais et d’absence de gare maritime sur des quais destinés aux marchandises. L’aménagement par la Région du Môle Masselin permettra de recevoir des ferries ou paquebots de 220 mètres, ce qui évitera l’encombrement du bassin Colbert et apportera une plus grande fluidité des véhicules passagers ».

Pour le port de Sète, c’est un atout supplémentaire important : «  Il ouvre notre offre à des navires plus grands et augmente la capacité du port de deux postes à quai supplémentaires. »

Phase maritime du futur pôle passagers

La Région a choisi fin 2013 Bouygues travaux publics pour réaliser les travaux de réaménagement et transformation du Môle Masselin et du bassin aux vracs liquides. Un marché de 14,227 M€ pour cette première phase, phase « maritime » du futur pôle passagers.

L’EPR Sud de France va d’abord « libérer » le site par la destruction, en cours après désamiantage, du navire tanker Edoil et par le déplacement du ferry marocain de la Comanav (saisi par le tribunal de commerce de Montpellier, il sera vendu aux enchères).

Les travaux devraient ensuite démarrer en mai, après une enquête publique, et durer 10 mois.

Le nouveau Môle Masselin devrait être livré en 2015 pour permettre le transfert de l'activité pendant les travaux de la gare maritime, prévue elle à l’horizon 2016.

Un trafic passagers en hausse

Il faut le rappeler, le port de l’île singulière est le premier port français de passagers vers le Maroc.

En 2013, le trafic des passagers - des ferries comme des navires de croisière - a enregistré une progression :

  • Les ferries reliant Sète à Tanger et Nador ont embarqué 171 000 passagers au lieu de 129 000 en 2012.
  • Du côté des croisières, le port de Sète a accueilli 28 escales et 22 160 passagers, au lieu de 19 escales et 16 200 passagers en 2012.

Aller plus loin


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :