Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les actus > Le Fonds Languedoc-Roussillon Transmission a déjà facilité 50 reprises

Le Fonds Languedoc-Roussillon Transmission a déjà facilité 50 reprises

Source : Région Languedoc-Roussillon
Date de mise à jour : jeudi 26 juin 2014
le_fonds_languedoc_roussillon_transmission_a_deja_facilite_50_reprises

« Grâce au soutien de la Région et de Languedoc-Roussillon Transmission, je vais signer au 1er juillet la reprise de la boucherie Hurard, une belle entreprise d’Uzès créée en... 1896, où travaillent une dizaine de personnes, dont trois apprentis », lance Mickael Gillion. Originaire d’Uzès, cet ancien meilleur apprenti de Languedoc-Roussillon (qui a poursuivi par un Bep et une école de commerce agroalimentaire) reprend l’entreprise dans laquelle il a fait son CAP, à seulement 27 ans. Pour réaliser ce projet étudié depuis un an, il a bénéficié en avril d’un prêt d’honneur de 23 000 € de la part d’Initiative Gard, doublé par le fonds Languedoc-Roussillon Transmission. La Région lui a accordé une aide au salaire du repreneur ainsi qu’une avance remboursable Pacte de 50 000 €. « Cela m’a permis de revenir trois mois comme salarié dans l’entreprise et de bénéficier d’un accompagnement en douceur. Aujourd’hui, je suis vraiment très serein... »

Comme Michael Gillion, 68 repreneurs ont déjà bénéficié du fonds Languedoc-Roussillon Transmission, créé il y a deux ans par la Région et la Caisse des Dépôts. Doté de 3 M€ jusqu’en 2016, son bilan est déjà positif : il a permis de boucler « 50 reprises de TPE et PME régionales », annonce Michaël Lapostolle, chargé de mission de l’association gestionnaire du fonds, Initiative Languedoc-Roussillon. Pour activer le fonds LRT, le projet de reprise doit impliquer le maintien ou la création d’au moins 3 emplois (repreneur inclus) et la création de 2 emplois dans les 5 ans.

1,6 M€ de prêts déjà accordés

L’addition du prêt d’honneur et du fonds LRT - tous deux à taux zéro et sans garanties personnelles - peut atteindre au maximum 50 000 € par bénéficiaire (24 000 € en Lozère). Au total, 1,6 M€ de prêts ont été accordés depuis deux ans, soit 32 644 € par reprise en moyenne. Un appui décisif pour obtenir l’appui indispensable des banques : 1 € prêté a entraîné en moyenne 8,15 € de financement bancaire associé.

« C’est sûr, sans ces aides, je n’aurais pas pu réaliser mon projet, lance Marc Pomayrol, 40 ans, repreneur d’une boucherie-charcuterie de 6 salariés à Leucate-Village, dans l’Aude. Nous sommes partis de zéro. Ma femme a pris contact avec la Chambre de Métiers, qui nous a très bien orientés. » Initiative Narbonne Arrondissement et Languedoc-Roussillon Transmission ont prêté 50 000 € au total, et la Région a accordé une avance remboursable Pacte de 50 000 € pour le rachat du fonds de commerce. La reprise a eu lieu le 13 avril. « Aujourd’hui, je suis hyper content et un peu fatigué... »

Près de 350 emplois maintenus ou créés

Ces 50 reprises déjà réalisées ont permis de maintenir 332 emplois. « En moyenne 6,6 emplois sont maintenus ou créés », calcule Jean-Michel Bonnefoy, président d’Initiative Languedoc-Roussillon. LRT a concerné des repreneurs de toute la région, des Pyrénées-Orientales à la Lozère. Comme Karine Boulet et son frère Christophe Rabier, repreneurs fin 2013 de Technipierres, la partie lozérienne du groupe national Pierre de France (en redressement judiciaire). Fondée par leur père en 1964, Technipierres employait une trentaine de salariés. Elle en a à présent 32, dont 25 sur le site de production proche de la Canourgue, et exploite 5 carrières (marbre, granite, calcaire) dont 3 en Lozère, Hérault et Pyrénées-Orientales. « La CCI de la Lozère nous a fait rencontrer Lozère Initiative, se souvient Karine Boulet. Le comité d’agrément nous a accordé deux prêts de 12 000 €, doublés par Languedoc-Roussillon Transmission, ainsi qu'un prêt Nacre. Nous avons bouclé le rachat le 4 novembre à la barre du tribunal de commerce. » La Région appuie la reprise d’une avance de 100 000 € pour alimenter le BFR. Aujourd’hui, les repreneurs de Technipierres insufflent une nouvelle dynamique : 350 000 € sont investis dans une ligne de dallage (avec une garantie Bpifrance), qu’un nouveau salarié fera tourner dès septembre. « Nous tablons sur un premier exercice à 3 ou 3,5 M€, évalue Karine Boulet. Nous sommes capables de produire français ! Nous avons embauché 3 commerciaux, notamment pour diversifier notre clientèle vers les entreprises d’aménagements paysagers et la vente de nos produits à l’export. Nous avons un chantier au Qatar et réfléchissons à participer à une mission de Sud de France Développement aux émirats. »

Aller plus loin

  • les modalités du fonds LRT sont sur le site d’Initiative Languedoc-Roussillon. Hébergée par la CCI Languedoc-Roussillon, Initiative Languedoc-Roussillon fédère 12 associations locales (11 concernées par LRT). Chargé d’affaires : Mickaël Lapostolle, 04 67 13 68 46. Pour compléter les fonds publics apportés par la Région (1,35 M€) et la Caisse des Dépôts (1 M€), Initiative Languedoc-Roussillon sollicite le secteur privé : l’Ordre des Experts-Comptables et le Crédit Mutuel ont abondé le fonds LRT.
  • tout savoir sur les aides à la reprise de la Région (aide à l’évaluation de l’entreprise à céder, au financement du salaire d’un repreneur, avance remboursable Pacte, aide au conseil pour développer la compétitivité de l’entreprise reprise).
  • Région, Direction du Développement des Entreprises, Service création et reprise d'activités, 04 67 22 90 35, coordinationcreation@cr-languedocroussillon.fr

Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :