Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les actus > « Diluvium» : des entreprises moins vulnérables face au risque d’in...

Grâce à « Diluvium », les entreprises seront moins vulnérables face au risque d’inondation

Thème : Environnement
Source : Région Languedoc-Roussillon
Date de mise à jour : jeudi 27 mars 2014
diluvium_des_entreprises_moins_vulnerables_face_au_risque_d_inondation

Les crues rapides et violentes qui frappent régulièrement le Languedoc-Roussillon n’épargnent pas les entreprises : « Les inondations de septembre 2003 à Lunel ont coûté 15 M€ à 100 artisans et 150 commerces et 7 M€ aux agriculteurs », illustre Mélanie Sidos, coordonnatrice régionale environnement de la CCIR. Dans le Gard, l’épisode cévenol des 8 et 9 septembre 2002 a touché près de 3 000 entreprises (y compris professions libérales) selon un bilan de l’Etat, qui chiffre à 311 M€ les pertes des entreprises et à 150 M€ celles de l’agriculture.

"Les entreprises ont tendance à oublier les événements passés, poursuit Mélanie Sidos, alors qu’elles ont tout intérêt à réduire leur vulnérabilité." C’est pourquoi la CCI Languedoc-Roussillon a mis sur pied avec les CCI territoriales le programme « Diluvium » d’amélioration de la prévention du risque inondation des entreprises.

Une première à l’échelle régionale, qui a été présentée à la Conférence de la prévention du risque inondation organisée par la Région le 19 décembre 2013. Dans le cadre de sa stratégie régionale de prévention des inondations, la Région apporte 30 % du coût du programme Diluvium (quasiment 241 000 €) et le fonds européen Feder ajoute 31,7 %.

Sensibilisation des entreprises

Diluvium se décline en 5 phases étalées sur 22 mois. La première, qui se finalise, porte sur la création d’une base de données géolocalisée des entreprises en zone inondable. Le bureau d’ingénierie IMSrn de Montferrier-sur-Lez y travaille. Un point à mi-décembre 2013 recensait déjà 23 000 entreprises concernées, alors que tous les éléments n'avaient pas encore été intégrés. Le recensement pourra étayer les données de l’Observatoire régional des risques naturels.

La sensibilisation au risque, 2e étape, devrait débuter en mai selon IMSrn. Environ 200 entreprises seront informées des impacts potentiels liés à une inondation : dégâts structurels ou humains, pertes de production ou de marchés, mais aussi isolement, pollution....

Dans un troisième temps, un accompagnement sera fait auprès d’une cinquantaine d’entreprises, autour d’un plan de gestion de crise (avant, pendant et après). Une vingtaine d’entre elles, volontaires et pilotes, bénéficieront d’un diagnostic individualisé. « Elles seront retenues en fonction du degré de risque, de leur taille, de l’impact potentiel sur l’emploi, l’environnement... », précise Mélanie Sidos.

Enfin, les deux derniers volets de Diluvium s’attacheront aux assurances et à la communication. « L’assurance est un sujet préoccupant et coûteux, il faut déjà bien vérifier les contrats, alerte Mélanie Sidos. En outre, il n’est pas sûr que les conditions de remboursement soient identiques lors de prochaines catastrophes. »

Aller plus loin


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :