Les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule région depuis le 1er janvier 2016.


Vous êtes dans > Accueil > Bpifrance Appui entreprises > Toutes les actus > Aide à l'installation de jeunes agriculteurs

Aide à l'installation de jeunes agriculteurs

Source : Région Languedoc-Roussillon
Date de mise à jour : mardi 25 mars 2014
Légende : Jeune agriculteur, Franck Lepinay (graphiste à l’origine) s’est installé avec Emilie Rousselou à Alès pour lancer une production sous serre de spiruline avec la ferme Arc en Ciel. Fin 2013, il a obtenu des aides régionales au fonds de roulement, aux investissements et au remplacement de 10 400 €.

©  Capelle.r.

C’est une grande nouveauté du fonds européen FEADER pour l’agriculture : l’enveloppe 2014-2020 - qui atteint 611 M€ - sera gérée directement par la Région. Parce que la construction du Programme de Développement Rural FEADER 2014-2020 des Régions est encore en cours, l’Europe a autorisé des mesures transitoires afin d’engager des crédits dès début 2014, notamment pour ne pas freiner la dynamique d’installation. La Région a réagi vite : lors de sa session extraordinaire du 21 mars, elle a voté 24 premières aides FEADER à l’installation de jeunes agriculteurs, pour un total proche de 490 000 € (soit près de 20 500 € en moyenne).

Renouveler les générations

Ces candidats à l’installation (de 18 à 40 ans) vont bénéficier de la Dotation Jeune Agriculteur (DJA) financée dans le cadre de la transition à 80 % par le FEADER, en contrepartie du financement de l’Etat. 19 des 24 candidats soutenus le 21 mars s’installent en Lozère, 3 dans l’Aude, 1 dans l’Hérault et 1 dans les Pyrénées-Orientales.

Le renouvellement des générations et la transmission sont des enjeux fondamentaux pour le devenir des filières agricoles et des territoires ruraux. Parmi les 30 710 exploitations du Languedoc-Roussillon, le tiers des exploitations correspondent à des installations réalisées entre 2000 et 2010, il s'agit d'un des taux les plus importants de France. Seulement 46% des hommes et 37 % des femmes chefs d’exploitation ont moins de 50 ans.

Un « Pacte » pour l’agriculture

Avant de devenir autorité de gestion sur le FEADER (et donc sur les DJA), la Région favorisait déjà l’installation via le PACTE agriculture. Lancé en 2005, il a déjà appuyé 3 100 candidats. Il intervient lors des phases-clés, à travers un diagnostic de faisabilité et un Contrat Global d’Installation (CGI) qui comprend un suivi post-installation. Deux tiers des installations accompagnées ont eu lieu en zones de montagne et défavorisées, majoritairement en élevage et sur des filières de diversification (apiculture, maraîchage en zone de montagne et agritourisme), un quart en viticulture et 15 % dans les fruits et légumes.

Dimitri Duhaumont, qui se lance dans l’élevage de porcs noirs gascons et de volailles en plein air sur 11 hectares à Roquetaillade dans l’Aude, figure parmi les 51 bénéficiaires du CGI (subvention totale de 388 500 €) fin 2013. Cet ancien menuisier, serveur et chauffeur routier, désormais diplômé du BEPA (brevet d’études professionnelles agricoles), a obtenu une aide au fonds de roulement de 5 000 €. « S’installer, c’est un gros travail, mais je suis motivé. La vente à la ferme, sur livraison et sur expédition, doit débuter en août. » Ancien webmaster, Franck Lepinay a lui aussi passé un BEPA et développe avec sa femme Emilie Rousselou, spécialiste de la gestion de l’eau, une production de spiruline (micro-algue) à Alès. Le jeune couple a été séduit par le produit et une autre qualité de vie. Il a obtenu fin 2013 plus de 10 400 € d’aides au fonds de roulement, aux investissements matériels et au remplacement. « Nous avons accroché au mur la lettre de la Région, jure Emilie Rousselou. La nouvelle production démarrera en mai avec deux serres. »

Pour couvrir la période de transition avant l’adoption du nouveau PDR 2014-2020, les dossiers de demandes de subvention liées au PACTE Agriculture (CGI individuels et collectifs, aide au foncier AFF, diagnostic de faisabilité, suivi post-création, espaces-test agricoles) devront être déposés à la Région avant le 30 juin 2014.

Aller plus loin


Vous cherchez une aide


 

Auprès de qui vous adresser



Fonds JEREMIE LR

Présentation du Fonds JEREMIE LR, prélude au Fonds FOSTER TPE-PME.

 

Mentions légales    Contact    Partenaires    Lexique    Plan du site
Un service proposé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec :